Les rencontres d’arpia

Prochaine rencontre le 5 décembre avec Dunya Azevedo, enseignante en photographie au Brésil et doctorante en histoire de la photo, qui viendra nous parler de ses recherches sur la photographie documentaire contemporaine. Nous vous attendons au premier étage du Café Lenouvô Cosmos, pour ce moment de partage!

AFFICHE-rencontres arpia copy

Résumé

Cette présentation propose une réflexion sur la photographie documentaire contemporaine et les modes de traitement d’événements tragiques, en particulier ceux qui s’emparent des vestiges du passé. Il s’agit de réfléchir sur cette manière d’approcher les catastrophes et sur la valeur de témoignage de ces travaux qui ont trait à une spatialité et temporalité complexes dont la matière se trouve dans les vestiges.

Pour cette communication, nous prendrons comme corpus empirique l’essai photographique du photographe Guillaume Herbaut, réalisé dans la zone radioactive de Chernobyl, un ensemble d’images prises 24 ans après l’accident nucléaire de 1986. L’essai Chernobyl fait partie du projet La Zone et est composé de plusieurs séries de photographies de la zone interdite de Chernobyl et de ses alentours.

L’auteur plonge dans l’univers qu’il envisage documenter et raconter. Il construit l’histoire en forme de séries d’images, composées des fragments de vie des personnes qui ont vécu ou vivent le drame, des traces de celui-ci, le tout mélangé à son expérience et vécu dans les lieux par où il est passé.

Il aborde également une dimension performative de l’image lorsqu’il fait les personnes poser et, en mettant toutes ces photographies en série, il inscrit en elles sa signature.

Dunya Azevedo est enseignante en photographie à l’Universidade Fumec, à Belo Horizonte (Brésil) et doctorante de l’Universidade Federal de Minas Gerais (Brésil). Elle développe actuellement une partie de sa recherche à l´Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne (2014/2015) sous la direction de Michel Poivert, avec une bourse de la Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de Nível Superior (CAPES)/ Brésil.