Infos partagées

© David Favrod – Invité de la galerie virtuelle d’arpia

***

APPELS À PARTICIPATION

Representations of Power and Power of the Image in British and American Contemporary Photography

Représentations du pouvoir et pouvoir de l’image dans la photographie contemporaine américaine et britannique

From the power of images to images of power, this workshop will explore the representations of power and the power of representation in contemporary American and British photography. What is photography capable of doing? Whether in the form of a public person, the environment of power (emblematic places and explicit or underlying forms) or its symbolism, what is photography capable of revealing about power itself? Political, institutional, economic or social power all depend upon a system of relations or tensions between groups or individuals (accepted, rejected, questioned, expressed visually or internalized) participating in the construction of the identity, myths or memories of the American or British nations. In what manner does photography enhance or contribute to this construction or deconstruction of the notion of identity and nation?

http://calenda.org/298186

***

Soi, l’autre et l’ailleurs : images et imaginaires des villes portuaires de l’Europe atlantique et méditerranéenne (XVIIIe-XXIe siècle)
Dimanche 12 octobre 2014 | Europe | Appel à contribution | Bordeaux (33)

Ce colloque international s’intéresse à l’histoire des représentations des villes portuaires de l’Europe atlantique et de la Méditerranée du XVIIIe siècle à nos jours. La relation entre ville et port – nous traiterons ici exclusivement des ports maritimes – ne va pas de soi selon les types d’activités et les époques. Le rapport des sociétés urbaines à l’espace et aux activités portuaires a en effet pu varier d’intensité et de nature et la longue période considérée permet d’envisager des phases de développement de l’activité, de déclin et de restructuration urbaine. Les quais sont à cet égard la ligne de contact entre ville et port qui portent le plus la trace de ces transformations. En outre, la ville portuaire est dans son « identité », particulièrement tributaire des rapports entretenus avec l’extérieur, les autres peuples, les autres mondes. On analysera aussi bien le regard qu’elle porte sur elle-même, que le regard qui est porté sur elle depuis l’extérieur, on envisagera également sa perception de l’autre (migrants, touristes…) et des mondes lointains. Des sources variées pourront être mobilisées : artistiques, littéraires, administratives, orales, écrites, photographiques, radiophoniques, cinématographiques, télévisuelles, numériques, etc.

http://calenda.org/298767

***