Rencontres d’Arpia

Evénements à venir

Affiche Charles

 

Resumé: La recherche de Charles Monteiro vise à discuter de la réorganisation du champ photographique et du processus d´institutionnalisation de la photographie au Brésil, dans les années 1970, à travers la production des images de quatre photographes du Sud du Brésil, travaillant tous dans des magazines et des journaux à Rio de Janeiro et à São Paulo au cours de la période. Production d’images qui se trouve entre le champs du photo-journalisme (notamment, Assis Hoffmann et Ricardo Chaves) et le photo-documentaire (Luiz Carlos Felizardo et Eneida Serrano) dans le contexte socio-politique d’un pays en transformation, en raison de la lutte pour l’ouverture politique et des mouvements sociaux concomitants. Dans ce processus, la presse et, en particulier, le photo journalisme  a joué un rôle clé dans la dénonciation des inégalités sociales telle que l´exploitation au travail, la pauvreté sous ses multiples aspects,  la lutte pour la terre, les migrations entre régions, l´exode des champs vers les grands villes, les grèves et la violence de la police ont été quelques-uns des thèmes abordés dans la production photographique de l’époque.

Ces photographes sont chargés de la construction d’une nouvelle visibilité de la nation, très distincte de la vue des beautés naturelles, de modernisation et de développement qui ont marqué les années 1950 et de la construction de la nouvelle capitale fédérale (Brasilia). La mosaïque d’images de la nation est encore plus complexe vis-à-vis des groupes qui étaient restés dans l’invisibilité ou sont apparus de manière subordonnée dans la construction de ces images particulières : ouvriers, paysans pauvres ou sans terre, les peuples autochtones et autres minorités qui ont exigé de leurs droits. Ceux-ci de la seconde moitié du XIXe siècle au début du XXe siècle étaient souvent considérées comme dangereux et devant être impérativement  contrôlés et instruits par l’État.

Charles Monteiro est professeur et chercher au Programa de Pós-Graduação em História de la Pontifícia Universidade Católica do Rio Grande do Sul au Brésil, et développe cette recherche avec une bourse Estagio Sênior de la Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de Nível Superior (CAPES) à l´Université de Paris 1 – Panthéon Sorbonne.